Civilisation de Caral

La civilisation de Caral ou Caral-Supe ou encore de Norte Chico est une société précolombienne complexe qui comprenait trente centres majeurs de population dans ce qui est actuellement la région de Norte Chico au centre de la côte nord du Pérou,...



Catégories :

Amérique du Sud précolombienne - Histoire du Pérou

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... Caral. Retenez bien ce nom, car on risque d'en reparler énormément... Le site de Caral sur Wikipedia · La civilisation de Caral sur Wikipédia... (source : sabatique.blogspirit)
  • Elle fut construite par la civilisation dite de Caral, toujours nommée Norte Chico ou Caral Supe. Les analyses au carbone 14 de roseaux retrouvés en son sein... (source : les-sentiers-caches.forumsactifs)
  • ... Des recherches récentes sur le site archéologique de Caral au Pérou... Une civilisation pacifique ? Car Caral semblait pratiquer un art de ... (source : histoire-pour-tous)

La civilisation de Caral ou Caral-Supe ou encore de Norte Chico est une société précolombienne complexe qui comprenait trente centres majeurs de population dans ce qui est actuellement la région de Norte Chico au centre de la côte nord du Pérou, à à peu près 200 kilomètres de Lima. C'est la plus ancienne civilisation connue d'Amérique dont l'âge d'or se situe entre le XXXe et le XVIIIe siècle av. J. -C. [1], [2]. Son autre appellation, Caral-Supe, vient du site archéologique de Caral dans la vallée de la rivière Supe. Cette société du Norte Chico émergea juste un millénaire après celle de Sumer, fut contemporaine des pyramides de l'Égypte antique et précéda celle des Olmèques de près de deux millénaires.

Vestiges de pyramides de la civilisation de Caral

Caractéristiques

Dans la nomenclature archéologique, Caral est une culture pré-céramique de l'Archaïque tardif précolombien ; on n'y retrouve aucune céramique et , selon les traces archéologiques, elle semble avoir été beaucoup dépourvue de réalisations artistiques. La plus impressionnante réalisation de cette civilisation est son architecture monumentale, comprenant des plateformes surélevées et des places circulaires creuses. Des traces archéologiques suggèrent une envisageable maîtrise du textile et aussi d'un culte lié à des symboles divins, deux éléments récurrents des cultures précolombiennes. Une forme complexe de gouvernement semble avoir été mis en place pour diriger la société, mais des questions restent en suspens concernant son organisation et , surtout, l'impact de la gestion des ressources vivrières sur la politique.

Découverte archéologique

Article détaillé : Caral.

Les archéologues ont pris conscience de sites anciens dans cette région d'Amérique au moins depuis les années 1940. Des travaux plus anciens ont eu lieu à Aspero, à proximité de la côte, un site identifié en 1905[3], puis ensuite à Caral, plus au sein des terres. Des archéologues péruviens conduits par Ruth Shady Solis apporterent la première étude approfondie de la civilisation, à la fin des années 1990, grâce à des travaux entrepris à Caral[4]. Un article de 2001 paru dans Science magazine rapporte une étude sur Caral et , en 2004[5], un article de Nature décrit le travail de terrain et les datations au carbone effectuées sur une zone plus étendue[6]. Ceux-ci révèlent l'importance de la civilisation de Caral et piquèrent la curiosité du public[7].

Histoire et Géographie

Repères chronologiques

La civilisation de Caral a prospéré entre 3000 et 1800 av. J. -C. , en même temps que la culture Valdivia, en Équateur. La société complexe de Caral émergea juste un millénaire après les sumériens et fut contemporaine des pyramides d'Egypte ; elle précéda les mésoaméricains Olmèques de près de deux millénaires.

Le Pérou Andin a été reconnu comme une zone de développement de civilisations, tout comme le croissant fertile, par exemple. Ces régions sont au nombre de six dans le monde ; l'Amérique en compte deux, le Pérou Andin et la Mésoamérique[6].

La culture de Chavin, vers 900 av. J. -C. , a longtemps été reconnue comme la première civilisation de la région et est toujours le plus souvent citée comme telle.

Aire d'expansion

La découverte du site de Caral a déplacé les recherches jusque là effectuées dans les hautes terres des Andes (où les Chavins puis les Incas avaient leurs centres majeurs) vers le littoral péruvien et les régions côtières.

Le site de Caral est localisé dans une région au Nord-Est de la côte, à peu près à 200 kilomètres de Lima ; il est grossièrement limité par la vallée de Lurín, au Sud, et la vallée de Casma, au Nord. Il comprend quatre vallées côtières : Huaura, Suœ, Pativilca et Fortaleza. Les sites connus sont concentrés dans les trois premières vallées, qui partagent une plaine côtière commune. Celles-ci couvrent uniquement 1800 km² et les recherches ont porté sur les centres de population les plus denses.

En comparaison avec d'autres centres mondiaux de développement, le littoral péruvien apparaît d'autre part un candidat étonnant pour les premiers développements d'une civilisation. La région est extrêmement aride, à cause de l'influence des Andes, à l'est , et des alizés du Pacifique, à l'ouest , qui arrêtent les précipitations. La région est cependant ponctuée de plus de cinquante rivières qui transportent la neige fondue des Andes et le développement d'une irrigation importante grâce à ces eaux de sources semble décisif dans l'émergence de Caral[8]. L'ensemble des architectures monumentales trouvées sur les différents sites ont été trouvées près des canaux d'irrigation.

Notes et références

  1. Duiker, p. 9
  2. Helaine Silverman, Andean Archæology, Blackwell Publishing, 2004, 342 p. (ISBN 9780631234012) [lire en ligne] 
  3. Moseley, Michæl E. ; Gordon R. Willey (1973). «Aspero, Peru : A Reexamination of the Site and Its Implications.» in American Antiquity 38 (4)  : 452–468. (OCLC 1479302)
  4. Ruth Shady Solís, La ciudad sagrada de Caral : supe en los albores de la civilización en el Perú, Perú : Universidad Nacional Mayor de San Marcos, Fondo Editorial, 1997. (OCLC 41299486)
  5. Ruth Shady Solis, Jonathan Haas, Winifred Creamer (27 avril 2001). «Dating Caral, a Preceramic Site in the Supe Valley on the Central Coast of Peru» in Science 292 (5517)  : 723–726.
  6. Jonathan Haas, Winifred Creamer, Alvaro Ruiz (23 décembre 2004). «Dating the Late Archaic occupation of the Norte Chico region in Peru.» in Nature 432 : 1020–1023.
  7. Simon Hooper, New insight into ancient Americans, CNN, 4 janvier 2005
  8. Pringle, Heather, «The First Urban Center in the Americas.» in Science 292 (5517)  : 621.

Sources

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : caral - civilisation - site - région - supe - centres - près - archéologique - vallée - norte - chico - société - millénaire - culture - développement - complexe - côte - nord - pérou - amérique -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Civilisation_de_Caral.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu