Ernest Chaplet

Ernest Chaplet est un céramiste français né à Sèvres en 1835 et décédé à Choisy-le-Roi en 1909



Catégories :

Naissance en 1835 - Naissance à Sèvres - Décès en 1909 - Céramiste

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Grès Ernest Chaplet Manufacture Haviland Paris, XIXe siècle. ADL 10029 0, 61x 0.71... Musée national Adrien Dubouché - RMN. Navigation. (source : musee-adriendubouche)
  • Définitions d'ernest chaplet, synonymes, antonymes, dérivés d'ernest chaplet, ... sculpture modèle de 1884 grès brun, H :52cm; L :35cm; l :33cm Musée Adrien... (source : dictionnaire.sensagent)
  • ... En effet, le musée du Grès Ancien de Prémery (58700) vous... et les céramiques date de l'Exposition Universelle de Paris de 1878, ... de 1886-1887 par Ernest Chaplet dans l'atelier de céramique de ce dernier rue Blomet.... (source : cg58)

Ernest Chaplet est un céramiste français né à Sèvres (Hauts-de-Seine) en 1835 et décédé à Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) en 1909

Biographie

Ernest Chaplet débute sa carrière comme apprenti à Sèvres. Il devient le collaborateur de François Laurin à la faïencerie de Bourg-la-Reine de 1857 à 1874 où il produit des terres cuites peintes. Ils mettent au point ensemble en 1871 des barbotines.

A partir de 1875, il se livre à des expériences dans son atelier localisé dans les dépendances de la Manufacture d'Auteuil. Cette manufacture est alors dirigé par Charles Haviland. Haviland créera un second atelier à Vaugirard rue Blomet où le sculpteur Jules Dalou travaille avec Chaplet de 1882 à 1884.

En 1882 il prend la Direction des ateliers parisiens de Charles Haviland. Haviland lui céde ses ateliers d'Auteuil en 1885. C'est cette année là que sous la direction du peintre Émile-Aubert Lessore (1805-1876), il va présenter ses œuvres à l'Exposition universelle de Paris. La production de cette époque est caractérisée par l'abandon des grès brun brut pour des grès émaillés avec une stylisation japonisante.

Chaplet crée sa propre Manufacture à Bourg-la-Reine en 1875, qu'il conservera jusqu'en 1887. Par la suite, il s'installe définitivement à Choisy-le-Roi où il peaufine les émaux colorés dont spécifiquement un flammé rouge. Il s'inspire de formes chinoises. Il exauce son rêve de maîtriser le procédé de fabrication du fameux sang de bœuf. Ce procédé basé sur émail dit rouge de cuivre a été découvert en Chine au XIIIe siècle et redécouvert à la manufacture nationale de Sèvres. Il doit ce succès à sa collaboration avec Alexandre Bigot. Cela lui vaudra le surnom de Maître des Flammés.

Vers 1889, il réalise des copies en céramique des sculptures de Saint-Marceau, Dalou, Rodin. Il dit dans une lettre à Roger Marx qu'il maîtrise les blancs et les bleutés en 1891. Quand il vend son affaire à Auguste Delaherche, il ne lui communiquera pas ses secrets de fabrication.

En 1904, il devient aveugle et renonce à son atelier au profit de son gendre Émile Lenoble, céramiste lui aussi. Il se suicide en 1909.

Œuvres

Expositions

Musées

Bibliographie

Notes et références

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : musée - paris - grès - céramique - france - atelier - chaplet - sèvres - manufacture - porcelaine - acquisition - orsay - haviland - 1885 - exposition - émaillés - rouge - vase - 33cm - ernest -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Ernest_Chaplet.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu