Rafael Larco Hoyle

Rafæl Larco Hoyle, né le 18 mai 1901 à Trujillo, était un archéologue péruvien. Il est mort le 23 octobre 1966 à Lima



Catégories :

Archéologue mésoaméricaniste - Archéologue péruvien - Céramique - Naissance en 1901

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Rafæl Larco Hoyle (May 18, 1901, in Chicama Valley, Peru - 1966), raised at... (source : en.wikipedia)
  • Rafæl Larco Hoyle. (Trujillo, 1896-?, 1966) Arqueólogo y escritor peruano. Formado en EE UU, fundó el Museo Larco Herrera, que albergaba diversas... (source : biografiasyvidas)
  • Rafæl Larco Hoyle is the fourth. The archæology of the North Coast of.... nothing get in his way, Don Rafæl Larco Hoyle... (source : jstor)

Rafæl Larco Hoyle, né le 18 mai 1901 à Trujillo, était un archéologue péruvien. Il est mort le 23 octobre 1966 à Lima

Études

Diplômé de l'université de Cornel (États-Unis) comme ingénieur agricole, il poursuit des études financières à l'université de New York. Il revient alors au Pérou de 1923 à 1956 et prend en charge la propriété familiale, l'hacienda Chiclín, à Trujillo dans le nord du pays. En 1925, le père de Larco Hoyle, Rafæl Larco Herrera achète une collection de vases et de pièces archéologiques à son beau-frère Alfredo Hoyle. L'arrivée de ces 600 pièces déclenche l'enthousiasme de Larco Hoyle. Peu après, son père lui confie cette collection qui deviendra l'embryon du futur Museo Arqueológico Rafæl Larco Herrera.

Découvertes scientifiques

Durant quarante ans, il réalise d'importantes découvertes et mène plusieurs fouilles archéologiques significatives, qui l'amènent à publier plusieurs ouvrages. Parmi ses principaux apports à l'archéologie péruvienne, on note :

Huaco : Vase-portrait Moche, Musée Larco Lima, Pérou.

En ce qui concerne la culture Moche, ou Mochica, c'est lui qui étudia en détails ses aspects les plus divers : le milieu ambiant, l'architecture, la sexualité, les cérémonies, la religiosité, l'art, les coutumes, etc. Son travail se retrouve dans l'œuvre Les Mochicas, composée de huit tomes.

Il s'est aussi opposé aux visions de Julio Tello, qui faisait du style Chavin la matrice de l'ensemble des civilisations précolombiennes, estimant que les différents peuples n'avaient pas connu de relations assez fortes.

Il avait fondé, le 28 juillet 1926, le Museo Arqueológico Rafæl Larco Herrera, du nom de son père, dans l'hacienda Chiclín de Trujillo. Ce musée fut déplacé à Lima en 1958, et installé dans son siège actuel de Pueblo Libre, une hacienda liménienne qui fut adaptée au style typique des maison de Trujillo du XVIIIe siècle. Depuis, ses 45 000 pièces sont présentées au public dans ses salles, organisées chronologiquement, géographiquement et par thèmes (métaux, bijoux, sacrifice, syncrétisme... ), mais aussi dans son dépôt qui peut être visité. La superbe collection présente des pièces provenant de diverses régions du Pérou et de diverses civilisations (Chimú, Lambayeque, Inca, Mochica, ... ) et offre de précieux renseignements quant à leur mode de vie, croyances, organisation sociale, politique et religieuse. Le Musée Larco détient aussi la très célèbre collection érotique.

Bibliographie

Références

Liens Externes

Musée Larco

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : larco - argentina - mochica - buenos - aires - lima - los - rafæl - hoyle - pérou - perú - escritura - trujillo - herrera - collection - pièces - 1944 - cultures - musée - del - cultura -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Rafael_Larco_Hoyle.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu